Le site web de l’ARS Bretagne alerte sur le monoxyde de carbone

Tous les ans, pendant la période hivernale où l’on chauffe beaucoup, on déplore des centaines d’intoxications au monoxyde de carbone. En Bretagne, près de 150 cas ont été recensés l’hiver dernier. Pour éviter ces accidents domestiques, l’Agence Régionale de la Santé donne des conseils de prévention sur son site internet.

Les appareils de chauffage pointés du doigt

Les appareils de chauffage mal réglés, non conformes ou en mauvais état sont les principaux responsables des intoxications au monoxyde de carbone.


Les situations à risque sont également à l’origine d’incidents. Il peut s’agir d’une utilisation inappropriée d’un poêle à pétrole comme chauffage d’appoint dans un local insuffisamment aéré.

Un défaut d’entretien des conduits d’évacuation ou l’usage d’un appareil sans ventilation sont aussi responsables des intoxications constatées.

Les gestes à adopter

Pour réduire les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, des gestes simples doivent être respectés. Chaque hiver, il est important de faire appel à un professionnel pour vérifier son installation de chauffage (chaudières, cheminées, appareils de chauffage à combustion, groupes électrogènes, etc…).

La ventilation doit fonctionner correctement et les aérations ne doivent pas être obstruées même lorsqu’il fait froid. Il faut également penser à aérer régulièrement les pièces pour renouveler l’air. Ouvrir les fenêtres le matin une dizaine de minutes est un réflexe à adopter en toute saison.

Si l’on utilise un poêle à pétrole pour se chauffer, mieux vaut ne pas le faire fonctionner en continu. Cet appareil de chauffage d’appoint est susceptible de produire du monoxyde de carbone s’il n’est pas conforme à la législation européenne.

Les effets du monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone n’a pas d’odeur. Invisible et non irritant, ce gaz a des conséquences graves sur le fonctionnement de l’organisme en cas d’inhalation prolongée. Il entraine des maux de tête, des nausées et des vomissements. Ce sont les symptômes caractéristiques d’une intoxication. Il est urgent de contacter les secours en de telles circonstances. Des précisions complètes sont disponibles sur le site de l’ARS Bretagne.

Be the first to comment on "Le site web de l’ARS Bretagne alerte sur le monoxyde de carbone"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


%d blogueurs aiment cette page :