Vehicule accidente et inutilisable : le role de l’epaviste

74617 938 epaviste

Connaissez-vous le rôle d’un épaviste ? Peut-être bien. Mais connaissez-vous exactement dans quel cas le solliciter ? Et les raisons de le faire ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir.

Que fait un épaviste ?

Le rôle d’un épaviste est simple : se débarrasser d’un objet mobilier qualifié d’épave. C’est notamment le cas des voitures accidentées qui ne sont plus du tout utilisables. C’est sur exemple que nous allons nous concentrer pour vous expliquer l’intérêt de solliciter un épaviste sur rennes.
En effet, la géolocalisation est très importante pour ce type de service qui peut difficilement être dématérialisé.
L’épaviste va procéder à l’enlèvement de l’épave, l’acheminer au centre de traitement adapté, gérer les formalités administratives et pourra dans certains cas vous proposer le rachat du véhicule.

A lire également : Investissement : pourquoi acheter ou vendre de l’or en Belgique ?

Véhicule endommagé, épave et réglementation

74617 82 vehicule epave

Un véhicule ayant subi de lourds dégâts (ex : accident) et non utilisable est légalement considéré comme épave. Il peut même parfois ne plus pouvoir rouler du tout, et alors seul un épaviste pourra le déplacer. Si toutefois vous avez réussi à ramener le véhicule et l’avez garé devant chez vous, attention ! Le Code de la route indique qu’un stationnement est abusif au-delà de 7 jours, ce délai pouvant parfois être raccourci à seulement 24 heures. 

A lire en complément : 4 bonnes raisons de s’installer dans la ville de Rennes aujourd’hui

Il est légalement obligatoire de confier ce véhicule inutilisable à un prestataire agréé, au lieu de laisser inutilement gêner les autres usagers et polluer l’environnement. 

Véhicule endommagé : deux cas de figure

C’est votre assurance auto qui définira l’état de votre véhicule suite à l’accident, avec ces deux cas de figure possibles.
On qualifie de VEI un véhicule économiquement irréparable lorsque ses coûts de réparation excèdent la valeur du véhicule telle que définie par l’assureur auto. Vous restez cependant libre de procéder aux réparations si vous tenez vraiment au véhicule et ne voulez pas en racheter un neuf.

On a ensuite le véhicule gravement endommagé ou VGE. Il est considéré comme dangereux tant bien pour les passagers que pour les conducteurs et les autres automobilistes ou piétons. Dans ce cas de figure, il doit être retiré de la circulation. L’intervention d’un épaviste est alors requise.

Comment intervient un épaviste, concrètement ?

Si votre véhicule endommagé se trouve dans la ville de Rennes ou sa banlieue, vous pourrez effectivement solliciter un épaviste rennais. Après un premier contact, vous prendrez rendez-vous sur les lieux où se trouve le véhicule. Le tarif facturé pour le retirer sera fonction de l’accessibilité et du poids du véhicule. Ce qui est logique, car récupérer une petite voiture dans un ravin sera bien moins long et complexe qu’un énorme 4×4 au fond de l’eau. Cependant, bonne nouvelle, maintenant seul le remorquage est facturé (et non plus l’enlèvement et le remorquage). Une mesure prise dans un souci de transition écologique, pour inciter les citoyens à bien procéder à l’enlèvement de leur véhicule devenu inutilisable.

Le véhicule sera alors emmené dans un centre de traitement prévu à cet effet. Les pièces encore en bon état vont être mises sur le marché des pièces détachées tandis que les parties inutilisables seront détruites ou recyclées. Enfin, l’ensemble des fluides ou produits chimiques du véhicule va être éliminé.

Démarches concernant le véhicule endommagé

Une fois l’enlèvement réalisé par l’épaviste professionnel, vous obtiendrez un certificat de cession pour destruction. Pour cela, veillez à transmettre une photocopie d’une pièce d’identité, une de la carte grise du véhicule ainsi qu’un certificat de non-gage.

Le certificat de cession pour destruction va permettre de démanteler le véhicule puis le dépolluer et le recycler. À l’issue de ces étapes, vous obtiendrez un certificat de destruction. Ce dernier sera alors à transmettre à votre assureur pour en résilier le contrat d’assurance correspondant. Veillez aussi à le transmettre à la Préfecture pour résilier la carte grise du véhicule désormais non utilisé.

Be the first to comment on "Vehicule accidente et inutilisable : le role de l’epaviste"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*