Fini les étangs d’Apigné ! Voilà où les rennais pourraient se baigner pendant l’été dans les prochaines années !

Étangs d'Apigné rennes

La municipalité de Rennes doit régulièrement interdire la baignade dans les étangs d’Apigné en raison du développement de cyanobactéries. La ville souhaite ouvrir un nouveau lieu de baignade pour les rennais sur un site qui jusqu’ici servait à l’extraction de sable ! Appartenant au groupe Lafarge, la ville de rennes et le cimentier travail sur un projet de restauration du site naturel. Cependant, une contrainte forte demeure : le captage de l’eau potable.

« Nous n’avons pas de solution pour Apigné » déclare Didier Chapellon dans la quotidien 20 Minutes. La ville de Rennes a cédé après avoir tout essayé pour améliorer la qualité de l’eau des étangs de la Prévalaye mais elle ne pourra pas garantir une zone de baignade sécurisée, une fois de plus cette été. Le risque sanitaire posé par les petites algues bleues, qui peuvent provoquer des nausées, des vomissements et des irritations cutanées, a contraint la municipalité à fermer la zone de baignade depuis des années.

A lire aussi : Nouveau restaurant à Rennes : un fish and chips ouvre près de la gare

Un eau peu profonde qui ne se renouvèle pas assez dans les étangs d’Apigné

Le problème est dû à un manque de profondeur qui fait que l’eau ne se renouvelle pas. Il n’y a rien à faire d’après les services municipaux. Les étangs d’Apigné sont asphyxiés par un excès de matière organique et de phosphore provenant de l’activité agricole voisine. Que peut-on faire pour offrir un lieu de baignade digne de ce nom aux habitants de Rennes et de son agglomération ?

Etang des Bougrières : une profondeur d’eau intéressante

Depuis de nombreuses années, la municipalité a concentré ses efforts sur l’étang des Bougrières, situé à proximité des étangs d’Apigné. Cet étang a l’avantage d’être est profond : entre 20 et 21 mètres de profondeur à son point le plus profond. Ce site naturel est bien connu de Claire Morice, responsable foncier de Lafarge. Son entreprise y travaille depuis près de 40 ans pour extraire des tonnes de sable pour fournir les clients du BTP. La carrière a été contrainte de fermer en 2018 afin de donner la priorité au captage d’eau potable.

A lire aussi : Investissement : pourquoi acheter ou vendre de l’or en Belgique ?

Une réserve aux eaux transparentes et potables qu’il faut préserver

Les eaux transparentes de l’étang des Bougrières offrent de belles vues pour la baignade et la navigation mais la ville de rennes y puise de l’eau pour alimenter les robinets de la métropole. La gestion de cet étang ne peut donc pas être laisser au hasard. L’eau est d’une propreté exceptionnelle. C’est une vaste zone avec une grande biodiversité.

L’idée d’une plage aux Bougriéres est toujours d’actualité, d’autant qu’elle semble être la seule solution viable pour la baignade des rennais. Mais pour quand ce projet pourrait-il voir le jour ? Pas avant 2023 ou 2024 car il faut d’abord lutter contre l’invasion de certaines comme plantes invasives comme la jussie, le buddleia (l’arbre aux papillons) ou la renouée du Japon.

Be the first to comment on "Fini les étangs d’Apigné ! Voilà où les rennais pourraient se baigner pendant l’été dans les prochaines années !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*