Le très haut débit en Ille-et-Vilaine : où en est-on ?

fibre optique ille et vilaine

Le très haut débit est devenu tout simplement indispensable pour tout le monde. Pour les entreprises il permet d’échanger plus facilement des fichiers lourds avec leurs clients ou leurs fournisseurs. Il facilite grandement les démarches administratives en ligne pour les particuliers comme pour les professionnels. Enfin, il représente pour tout à chacun une grande liberté de recherche et d’information, d’échange et de communication, est le moyen le plus efficace aujourd’hui d’excès aux nouvelles technologies. Les institutions, comme les écoles ou les hôpitaux, gagnent également à avoir une connexion très rapide. Dans ce sens la fibre optique, qui se déploie progressivement sur le territoire, représente le moyen technique du futur pour garantir ce très haut débit pour tous. Techniquement, la fibre optique est un fil en verre ou en plastique qui permet de transporter les informations à la vitesse de la lumière. Elle permet d’atteindre un très haut débit, supérieur à 100 Mb/s, et qui peut même dépasser les 500 Mb/s. La différence par rapport aux débits actuels est énorme : aujourd’hui certains territoires arrivent péniblement à un débit de 2 Mb/s.

L’arrivée de la fibre optique en Bretagne

L’ensemble des collectivités locales bretonnes se sont réunis autour d’un projet intitulé Bretagne très haut débit (BTHD), sous forme d’un syndicat mixte, Mégalis Bretagne. L’objectif de ce collectif est de déployer la fibre optique dans 100 % des foyers en Bretagne, au sein de toutes les entreprises et des institutions d’ici 2030. Ce projet concerne, en Ille-et-Vilaine, des territoires situés majoritairement en zone rurale, qui aujourd’hui, ne peuvent pas bénéficier des investissements réalisés par les opérateurs privés comme Orange, Free ou SFR. L’entreprise Orange s’est quant à elle engagée à couvrir les zones urbaines : Rennes Métropole, Saint-Malo Agglomération, Fougères et Vitré.

Les tout premiers travaux de déploiement de la fibre optique sur le territoire Ille-et-Vilaine ont commencé par la zone de Redon et le nord-est du département, dans les communes autour de Fougères et sa communauté de communes, Louvigné et communauté, la baie du Mont-Saint-Michel, du canton de pleines Fougères et de la communauté de communes d’Antrain et du pays d’Aubigné.

Grâce à ce nouveau réseau construit par les collectivités, les premiers abonnements très hauts débit ont pu être distribués aux Bretiliens. Ainsi les quelque 700 habitants de la commune de Mellé, à proximité de fougères ont pu profiter de l’accès à la fibre optique. Un bonheur évident pour tous les utilisateurs et notamment pour les familles, pour lesquels le débit devenait vraiment insuffisant face aux besoins des foyers.

L’installation de la fibre sur les territoires ruraux

Les travaux d’installation de la fibre optique vont se poursuivre sur tout le département de l’Ille-et-Vilaine avec une priorité accordée à certaines zones. Le choix de ses priorités a été réalisé, en amont, en concertation avec les communautés de communes. C’est le département qui s’est chargé de la coordination et qui a choisi de privilégier les territoires et les zones moins bien couvertes en haut débit actuellement. Sans surprise il s’agit bien évidemment des zones rurales, pour qui la première phase de travaux d’installation de la fibre optique sera menée jusqu’en 2018. Cela représente près de 30 000 locaux qui seront raccordés au très haut débit d’ici la fin de l’année 2018 en Ille-et-Vilaine.

Concernant les travaux d’installation prévue entre 2019 et 2023, la concertation pour déterminer quelles seront les zones à équiper aura lieu cette année en 2017. Cette deuxième phase de travaux devrait permettre à 85 000 habitants (foyers de particuliers ou entreprises confondues) de bénéficier du raccordement en fibre optique. En comparaison la première phase d’installation, prévue entre 2014 et 2018, accordera 45 000 habitants.

Vous habitez en Ille-et-Vilaine et vous voulez suivre l’avancée des travaux ? C’est bien sûr rendu possible grâce au site Internet de THD Bretagne, qui sera le délégataire de service public choisi par le collectif Mégalis pour exploiter et commercialiser le réseau très haut débit en Ille-et-Vilaine. Vous pouvez consulter son site ici : http://www.thdbretagne.bzh/.

Comment faire pour avoir un bon débit Internet en attendant la fibre ?

Si vous faites malheureusement parti des communes qui seront raccordées lors de la deuxième phase de travaux, ou pire lors de la toute dernière phase de 2023 à 2030, alors vous vous posez sûrement la question de comment améliorer votre débit Internet en attendant la fibre optique. Il existe effectivement d’autres solutions pour avoir un accès très haut débit si la connexion ADSL est insuffisante. Parmi ces solutions le WiMAX (acronyme pour Worldwide Interoperability for Microwave Access) est un standard de communication sans fil, prévu pour un fonctionnement autour de 70 Mb/s sur une portée de 50 km. Concrètement le WiMAX est une sorte de WiFi avec des performances bien supérieures. Il se capte à l’aide d’une antenne satellite et permet dans la majorité des cas d’obtenir un débit réel confortable autour de 30 Mb/s. Pour en profiter vous pouvez vous renseigner sur les offres satellite existantes.

Vous pouvez également suivre l’avancée de la couverture du territoire par les réseaux hertziens (satellite et WiMAX) sur le site de l’observatoire France très haut débit : https://observatoire.francethd.fr/. Un très bon moyen de savoir exactement à quel débit Internet vous pouvait prétendre.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Be the first to comment on "Le très haut débit en Ille-et-Vilaine : où en est-on ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


c0e3ccba8718bb16213401da788bd549xxxxxx
%d blogueurs aiment cette page :