A Rennes, les trottinettes livrent concurrence aux cyclistes

trottinette electrique

Depuis quelques mois à Rennes, on assiste à une prolifération des trottinettes électriques. Les premiers à vivre mal cette situation sont les cyclistes contraints de partager les pistes cyclables avec les conducteurs de trottinettes. En effet, la cohabitation n’est pas toujours de tout repos.

Le manque d’expérience des conducteurs de trottinettes

Selon David Piederrière, président de l’atelier associatif de réparation de vélos La petite Rennes, la cohabitation avec les trottinettes pourrait bien se passer comme avec les vélos électriques si on instruisait bien les gens par rapport à l’utilisation des infrastructures. En effet, pour M. Piederrière, le problème ne vient pas tant de l’engin mais plutôt de l’usage qui en est fait. La situation aurait été certainement pire si la métropole rennaise avait donné suite aux propositions de loueurs de trottinettes électriques en libre-service. Les autorités de la métropole leur ont opposé une fin de non-recevoir afin d’éviter l’anarchie qui aurait consisté à abandonner les engins sur les trottoirs comme à Paris.

La trottinette pose un problème de sécurité

Corentin, 27 ans a récemment abandonné son automobile en lui préférant une trottinette électrique pour aller au travail. Mal lui en pris selon lui. Il affirme, en effet, que si sur les pistes cyclables, il y a encore un peu de sécurité, les conducteurs de trottinettes peuvent aisément être à la merci des automobilistes dans les endroits où il n’y en a pas. Corentin a dû ainsi revenir à la voiture tout en conservant la trottinette pour le week-end. Il faut savoir que la plupart des conducteurs de trottinettes ont souvent du mal sur les pistes cyclables car pour la majorité, ils ne sont pas passés par la case cycliste. Il n’est pas rare que les panneaux de signalisation soient du chinois pour eux.

La trottinette plus dangereuse que le vélo

Il est en effet prouvé qu’en matière d’accidentologie, la trottinette est plus dangereuse que le vélo. En trottinette, on en est position droite et les petites roues sont très sensibles à la qualité du revêtement du sol ; à la moindre aspérité, l’engin peut être déstabilisé, ce qui accroît les risques de chute des usagers de trottinettes.

Be the first to comment on "A Rennes, les trottinettes livrent concurrence aux cyclistes"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


%d blogueurs aiment cette page :