La CNIL demande à Google de revoir sa politique de confidentialité

cnil

Le groupe de travail européen G29 est un organe consultatif indépendant qui vise à protéger les données et la vie privée. Dans ce cadre, ils viennent, en compagnie de la CNIL, de signaler à Google que les dernières règles de confidentialité mises en place sont insuffisantes et toujours pas conformes aux directives européennes.

Ce mardi 16 octobre, un point presse de la CNIL annonce que Google n’a plus que quelques mois pour mettre en conformité ses règles de confidentialité avant de se voir poursuivre en justice par la CNIL et les 26 homologues européens regroupées dans le groupe de travail G29.

Ce qui est reproché à Google

D’après la CNIL, les règles de confidentialité de Google sont aujourd’hui trop opaques. Elle recommande « une information plus claire » et « un meilleur contrôle des données entre les nombreux services ».

Ce qui gêne particulièrement les instances françaises et européennes, c’est que Google a été incapable de fournir des réponses sur le traitement de ces données. Le G29 et la CNIL reproche aussi à Google l’absence de limite concernant le nombre de paramètres collectés et leur utilité potentielle.  Pour prendre un exemple, Google ne fait pas la différence entre le contenu d’une recherche ou le numéro de cartes bancaires.

Ce que risque réellement Google

A vrai dire, pas grand-chose. Pour cette raison, la stratégie du géant américain va sûrement être de gagner du temps. Pourquoi ? Tout simplement parce l’arsenal juridique dont dispose la CNIL est assez restreint. Il y a trois ans, Google avait été condamné dans le cadre de l’affaire Street View a payé une amende de 100 000 euros. Une goutte d’eau. La menace d’une amende très symbolique est pourtant proche.

google

Google jusqu’à la fin de l’année pour présenter de nouvelles règles conformes, mais selon Mme Falque-Perrotin « Leur niveau de coopération a été très moyen jusqu’ici ». On peut donc s’attendre à des poursuites contre Google, ce que la présidente de la CNIL ne souhaite pas car « le climat deviendrait très différent ».

Ces questions de confidentialité peuvent être une problématique  très préoccupante pour les entreprises. Pour en savoir plus sur ces notions d’obligation, de gestion opérationnelle des données, inscrivez-vous à cette réunion d’information, animée par un avocat spécialisé et organisée par la société d’informatique de Rennes, Provectio.

1 Comment on "La CNIL demande à Google de revoir sa politique de confidentialité"

  1. Google s’en fiche certainement au vu de la somme qu’il risque de payer. Mais bon au moins ça montre que même un géant tel que Google n’est pas à l’abri de la justice.
    Mais bon si la menace est si faible, je ne suis pas sûr que les règles soient très efficaces.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


bb25459ef524bdaaf8061c6358284fb9:::::
%d blogueurs aiment cette page :